Derniers commentaires

Jade : Je m'appelle Boualem et ...

28/03/2016 @ 10:14:02
par effenberg22


Merci ,en olus ...

21/03/2014 @ 06:30:58
par Paul


effectivement un labo s'occupe de santé ...

01/03/2014 @ 09:45:23
par agapè


A ffenberg22 Bonjour chèr Monsieur , Votre message ...

28/12/2012 @ 11:56:28
par jade


ben , Merci pour cet excellent ...

05/09/2012 @ 06:13:34
par effenberg22


Calendrier

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
04 Jul 2014 - 08:58:23

Fédération Française des Diabétiques et diabète



D’après le rapport officiel et disponible en téléchargement libre sur le site de la FFD, en 2012, 23% des recettes de l’association provenaient d’entreprises prisées, à but lucratifs (sans déconner).



Le chiffre n’apparait pas sur le rapport, mais en 2012, quelques 857.000 € ont été gracieusement donnés par les laboratoires pharmaceutiques pour certains fonctionnements de la FFD [13].



Ainsi, Boehringer Ingelheim investissait 28.750 € en 2012 pour
soutenir la campagne nationale de prévention « Entreprendre contre le
Diabète ». Egalement dans la ligne de mire du laboratoire, des actions
ont été menée en 2013 dans la « Diffusion des dépliants et d’affiches
auprès des médecins généralistes et spécialistes ».



Ce laboratoire n’est pas le seul. Bristol-Myers Squibb fournissait
3.000 € en 2010, 10.000 € en 2011, 10.500 € en 2012 et 8.000 € en 2013 à
la FFD pour soutenir comme son concurrent une campagne nationale de
prévention.



Le laboratoire Lilly agit exactement de la même manière, mais en plus
réalise des « insertions publicitaires » au sein de la FFD, dans son
magazine « Equilibre ».



Pour ce faire, Lilly met le paquet et attention aux yeux. 35.000 € en 2010, 114.000 € en 2011, 61.000 € en 2012 et plus de 43.000 € en 2013. Des sommes pharamineuses [14].



La filiale française de Merck, MSD, investit également dans la
publicité de la FFD mais aussi dans une formation « vivre avec le
diabète ». Bien que les sommes soient moins impressionnantes que le
laboratoire Lilly, MSD a investi 18.000 € en 2010, 15.000 € en 2011,
10.200 € en 2012 et plus de 12.000 € en 2013 [15].



Je termine avec 3 laboratoires (mais il y en a bien d’autres), parmi
les leaders dans le marché des antidiabétiques oraux, Novo Nordisk,
Sanofi et Roche, qui ont à eux 3 investit plus de 174.000 €, 226.000 €, et 231.000 € en 2011, 2012 et 2013, respectivement.



Sanofi se démarque de ces concurrents par des participations en 2013 à des conseils d’experts (les fameux « advisory board »),
avec une participation à la formation « vivre avec le diabète », des
insertions publicitaires et du recrutement de patients pour « un
focus-group » [16].


- See more at:
http://www.dur-a-avaler.com/federation-francaise-diabetiques-insulines-index-glycemie-coca-cola/#sthash.L7ifXxqW.dpuf

à propos de la Fédération Française des Diabétiques (FFD) ou les nombreux synonymes, AFD, FID....

"....D’après le rapport officiel et disponible en téléchargement libre sur le site de la FFD, en 2012, 23% des recettes de l’association provenaient d’entreprises prisées, à but lucratifs (sans déconner).

Le chiffre n’apparait pas sur le rapport, mais en 2012, quelques 857.000 € ont été gracieusement donnés par les laboratoires pharmaceutiques pour certains fonctionnements de la FFD [13].

Ainsi, Boehringer Ingelheim investissait 28.750 € en 2012 pour soutenir la campagne nationale de prévention « Entreprendre contre le Diabète ». Egalement dans la ligne de mire du laboratoire, des actions ont été menée en 2013 dans la « Diffusion des dépliants et d’affiches auprès des médecins généralistes et spécialistes ».

Ce laboratoire n’est pas le seul. Bristol-Myers Squibb fournissait 3.000 € en 2010, 10.000 € en 2011, 10.500 € en 2012 et 8.000 € en 2013 à la FFD pour soutenir comme son concurrent une campagne nationale de prévention.

Le laboratoire Lilly agit exactement de la même manière, mais en plus réalise des « insertions publicitaires » au sein de la FFD, dans son magazine « Equilibre ».

Pour ce faire, Lilly met le paquet et attention aux yeux. 35.000 € en 2010, 114.000 € en 2011, 61.000 € en 2012 et plus de 43.000 € en 2013. Des sommes pharamineuses [14].

La filiale française de Merck, MSD, investit également dans la publicité de la FFD mais aussi dans une formation « vivre avec le diabète ». Bien que les sommes soient moins impressionnantes que le laboratoire Lilly, MSD a investi 18.000 € en 2010, 15.000 € en 2011, 10.200 € en 2012 et plus de 12.000 € en 2013 [15].

Je termine avec 3 laboratoires (mais il y en a bien d’autres), parmi les leaders dans le marché des antidiabétiques oraux, Novo Nordisk, Sanofi et Roche, qui ont à eux 3 investit plus de 174.000 €, 226.000 €, et 231.000 € en 2011, 2012 et 2013, respectivement.

Sanofi se démarque de ces concurrents par des participations en 2013 à des conseils d’experts (les fameux « advisory board »), avec une participation à la formation « vivre avec le diabète », des insertions publicitaires et du recrutement de patients pour « un focus-group » [16]..."

Lien permanent vers l'article complet

http://diabetesurordonnance.sosblog.fr/victimes-b1/Federation-Francaise-des-Diabetiques-et-diabete-b1-p26.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)